Des centres de santé communautaire qui améliorent l’accès aux services de santé sexuelle

Le 11 septembre, 2020 – Avoir accès à des services de santé sexuelle dans un centre de santé communautaire, c’est simple : il suffit d’en faire la demande soi-même.

Le gestionnaire du Centre de santé de Hartland du Réseau de santé Horizon, Chad Daigle, pense que les gens de sa région ignorent peut-être qu’ils peuvent demander eux-mêmes à voir l’infirmière praticienne, sans demande de consultation quelconque, peu importe s’ils font affaire au centre de santé ou non.

« Les services de santé sexuelle sont l’un des seuls services que nous offrons à n’importe quelle personne qui n’est pas un patient de notre centre », a déclaré Chad.

Crystal Broad, infirmière praticienne au centre de santé, explique que les services de santé sexuelle sont offerts dans les plus brefs délais aux adolescents et aux adultes de tous âges et de tous genres.

« Nous offrons divers services : tests Pap, examens des seins, consultations en matière de contraception, tests de dépistage d’infections transmissibles sexuellement et traitement de ces dernières au besoin. Nous pouvons également prescrire et poser des stérilets », souligne Crystal.

Chad raconte qu’une femme a un jour exprimé ses préoccupations quant au fait que son test Pap serait effectué par son médecin, un homme.

« Je lui ai alors expliqué qu’elle pouvait obtenir ce service avec une infirmière praticienne au Centre de santé de Hartland », poursuit-il. « Plus tard, elle a fait un suivi avec moi pour me dire qu’elle avait pris rendez-vous et qu’elle était contente d’avoir pu bénéficier de ce service. »

Crystal précise que lorsqu’elle obtient les résultats d’un test Pap, elle peut les faire suivre au fournisseur de soins de santé primaires habituel de la patiente.

« De cette façon, le fournisseur est au courant de ce qui se passe. Il arrive parfois que des fournisseurs aiguillent leurs patients vers moi afin que je m’occupe de questions de santé sexuelle », confie-t-elle.

Crystal souligne que le fait que les patients puissent eux-mêmes demander une consultation leur permet d’obtenir des services plus rapidement et plus facilement.

« Notre centre fonctionne sur rendez-vous, mais le délai pour obtenir un rendez-vous est quand même assez court », ajoute-t-elle. « Il est important de voir les patients le plus rapidement possible, car certaines personnes peuvent vivre un grand stress si elles craignent d’avoir contracté une infection transmissible sexuellement (ITS). »

Crystal souligne que le processus pour demander soi-même un rendez-vous permet aux gens de prendre eux-mêmes leur santé en main et contribue à limiter la propagation des infections.

« Parfois, nous recevons des appels de patients qui veulent simplement s’assurer qu’ils n’ont aucune ITS. D’autres fois, des patientes viennent à nous tout simplement parce qu’elles veulent qu’une femme fasse leur test Pap », ajoute-t-elle. « Bien entendu, toutes les consultations sont entièrement confidentielles, sans exception. »

Chad précise que les services de santé sexuelle offerts au Centre de santé de Hartland sont également offerts au Centre de santé communautaire de Tobique Valley du Réseau de santé Horizon, à Plaster Rock.

Bon nombre de centres de santé communautaire et de cliniques d’Horizon offrent des services de santé sexuelle sans demande de consultation. Pour en savoir plus, il suffit de parler à votre fournisseur de soins de santé ou de téléphoner au centre de santé de votre région.

Les patients de la région de Hartland qui désirent obtenir des services de santé sexuelle peuvent téléphoner au Centre de santé de Hartland au 506-375-2700. Les patients de la région de Plaster Rock peuvent s’adresser au Centre de santé communautaire de Tobique Valley en téléphonant au 506-356-6600.

Les consultations se font sur rendez-vous seulement, mais les temps d’attente sont très courts.

Crystal Broad travaille chez Horizon depuis 2010. Elle a obtenu son diplôme de l’école de soins infirmiers de l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) à Fredericton en 2001. Selon elle, c’est le personnel infirmier de l’Hôpital de Bath qui l’a inspirée à devenir infirmière et à bien prendre soin des patients.

En tant qu’infirmière immatriculée, elle a travaillé à Presque Isle, au Maine comme assistante principale en chirurgie et comme gestionnaire de salles d’opération. Par la suite, elle est revenue dans le comté de Carleton pour travailler comme assistante en chirurgie à l’Hôpital du Haut de la Vallée du Réseau de santé Horizon tout en faisant sa maîtrise en sciences infirmières à l’UNB, campus de Fredericton, pour devenir infirmière praticienne.

Depuis dix ans, elle est infirmière praticienne au Centre de santé communautaire de Tobique Valley du Réseau de santé Horizon, à Plaster Rock. Elle travaille aussi maintenant au Centre de santé de Hartland, où elle veille à la santé des gens de son coin de pays.

Elle se passionne pour les soins de santé primaires et la prestation de services de santé sexuelle à la collectivité.