Des habitudes saines pour favoriser la compassion envers soi-même

Megan Pollard, Stagiaire du programme de résidence en psychologie clinique chez Horizon

Février 2021

Pour bien des gens, la dernière année a été très stressante. Gérer les défis de la vie quotidienne tout en traversant une pandémie mondiale n’est pas une mince affaire. Il est facile de se critiquer parce qu’on ne sait pas trop comment s’y prendre. Aujourd’hui, j’avais envie de vous faire part de quelques conseils pour vous aider à faire preuve de compassion envers vous-mêmes.

Qu’est-ce que la compassion envers soi-même? C’est le fait d’accepter sa propre souffrance, faire preuve de bienveillance envers soi-même, d’adopter une approche sans jugement envers ses faiblesses ou ses défauts et de reconnaître que son expérience fait partie de l’expérience humaine commune (Neff, 2003). En d’autres mots, elle consiste à voir nos difficultés personnelles du même œil que celles d’un ami ou d’un proche.

La compassion envers soi-même comprend trois éléments principaux :

  1. La pleine conscience, qui nous aide à être présent et à nous éloigner de notre peur ou de nos inquiétudes;
  2. L’humanité commune, qui nous rappelle que nous ne sommes pas seuls dans nos souffrances et nous protège contre la solitude que crée l’éloignement physique et l’isolement;
  3. La bienveillance envers soi-même, qui permet de réguler la peur en nous mettant en contact avec nous-mêmes et avec notre chaleur.

La compassion que nous éprouvons envers nous-mêmes comporte de nombreux avantages. Selon les recherches, elle favorise notre compassion envers les autres, nous évite d’épuiser notre capacité de compassion, favorise notre résilience, accroît notre sentiment de bonheur, renforce notre estime de nous et nous protège contre les problèmes de santé mentale. La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons tous exprimer de la compassion envers nous-mêmes et qu’au fil du temps, de nombreuses méthodes ont vu le jour pour nous aider à nous réconforter et à prendre soin de nous!

J’espère que vous trouverez ces exercices utiles et qu’ils vous porteront à réflexion. N’oubliez pas que la compassion envers soi-même est une habileté qui s’apprend et qui demande du temps pour s’y faire et en tirer tous les bienfaits. Être humain, c’est être imparfait. La compassion que nous éprouvons envers nous-mêmes nous permet de nous donner l’amour, le contact et le soutien dont nous avons besoin pour composer avec les défis qui peuvent survenir.

Merci d’avoir pris le temps de lire mes conseils!

Pour prendre connaissance d’autres exercices de compassion envers soi-même, consultez la page suivante :
www.self-compassion.org (en anglais seulement)

Megan Pollard est une stagiaire en psychologie clinique pour un an chez Horizon. Elle travaille actuellement à l’Hôpital régional Dr Everett Chalmers et et au Centre de réadaptation Stan Cassidy du Réseau de santé Horizon.